Etablissements de santé

Les patients et les personnels travaillant en milieux de soins (établissements de santé, hôpitaux, centres médico-sociaux, maisons de retraite médicalisées,..), sont particulièrement exposés aux risques biologiques et chimiques.

les établissements de santé


Le risque infectieux nosocomial est présent dans tous actes de soin et d’entretien réalisés par le personnel hospitalier, il est également transmissible aux patients.

Les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites, champignons…) se transmettent au personnel soignant, comme aux patients.

Ce risque infectieux peut aussi survenir par contact direct avec des malades, notamment atteints d’infections pulmonaires, ORL ou cutanées.

Des affections professionnelles (allergies au latex, lésions eczématiformes ou dermatoses irritatives dues à l’usage répété de désinfectants et détergents) sont fréquentes en milieu hospitalier.

Les contaminations hospitalières les plus fréquentes

– Infections nosocomiales
– Bactéries multirésistantes
– Tuberculose, aspergilloses
– Maladies liées à des agents infectieux, parasitaires, ou viraux, comme les infections à entérobactéries, infections humaines (staphylocoques,  pneumocoques streptocoques, méningocoques, gonocoques), syphilis, infections à herpès, gale, kératoconjonctivites virales, …

Le risque chimique

Le formaldéhyde utilisé en désinfection des blocs opératoires est un puissant irritant respiratoire et cutané. Il est également suspecté d’être cancérogène.
Les professionnels de santé peuvent être exposés lors des chimiothérapies à des agents cytotoxiques, des produits irritants utilisés pour la stérilisation à froid du matériel médical et des surfaces (glutaraldéhyde), des agents anesthésiques et hépatotoxiques (halothane).
Les patients peuvent être également exposés à des polluants chimiques résiduels issus des procédures de nettoyage utilisées.

Le risque biologique

Le contact direct avec des personnes atteintes de maladies infectieuses, en particulier pulmonaires (tuberculose, bronchite, grippe,…), ou cutanées, ainsi que les contaminations aériennes sont le risque majeur en milieu hospitalier.

 

Notre solution globale :

L’application de CERTIBAC® sur les surfaces touchées (poignées de portes, tables, ascenseurs, interrupteurs, toilettes,…) détruira les microorganismes permettant de rendre naturellement hygiénique les éléments tactiles sans recourir en permanence à l’utilisation de produits désinfectants dangereux et coûteux.

La matrice CERTIBAC® possède une structure très fermée empêchant la pénétration des liquides, acides et alcalins la rendant ainsi très facile à nettoyer « Easy to Clean » (anti tags, anti tâches, anti acides);  cette matrice résiste à l’abrasion et aux agressions chimiques.

Les surfaces tactiles  seront ainsi protégées sur le plan chimique et biologique.

L’application de nos différents produits aériens (COVPLUS® et BACPLUS®) sur plafonds permet de garantir un air sain, sans odeurs et sans prolifération bactérienne formant ainsi une barrière pandémique.

L’application de notre matrice CERTIBAC® sur la membrane des stéthoscopes permettrait de les rendre naturellement hygiénique tout au long de leur utilisation évitant ainsi le transfert de germes entre individus.

L’utilisation de nos solutions va réduire le temps consacré au nettoyage et à la désinfection des salles d’opérations permettant une rotation plus fréquente de ces dernières. De plus le personnel et les patients ne seront plus contraints d’inhaler des produits désinfectants puissants suite à un récent nettoyage.

Notre solution CERTIBAC® par son action désinfectante permanente non filmogène évitera un protocole vapeur régulier indispensable pour enlever le biofilm formé par les désinfectants.